Ministère des Armées

Le ministère des Armées se charge de préparer et de mettre en œuvre une politique de défense de laquelle il assume la responsabilité devant le Parlement. Afin de mener à bien sa mission nationale, à savoir, la protection du territoire national, de la population et des intérêts français à l’étranger, il a autorité sur les armées et leurs services. Le Président de la République est le chef des armées (armée de l’air, de terre et la marine) tandis que le Premier ministre est le garant de l’action gouvernementale pour la défense et la sécurité nationale.

 

Le ministère des Armées se charge de l’organisation des armées, gère les personnels militaires de la gendarmerie à l’intérieur comme à l’extérieur du territoire, et élabore la stratégie et les actions à mener en termes de politique industrielle et de recherche dans les domaines intéressant la défense.
À l’international, il se charge des négociations relatives à la défense – entre autres, l’exportation des équipements de défense, ou le déploiement de personnels, les services de renseignements, etc.

 

Le ministère et l’I2EN

Le ministère des Armées exploite l’énergie nucléaire dans certains domaines comme celui de la propulsion des sous-marins et des porte-avions, ainsi que des armes à visée dissuasives. À ce titre, le ministère a besoin d’une main d’œuvre qualifiée et experte en la matière. L’I2EN, par l’intermédiaire des formations, permet à la Marine Nationale de recruter des diplômés qui maîtrisent les trois savoirs visés par la défense : concevoir (élaborer des scénarios, prévoir les dispositifs et les équipements de secours appropriés), exploiter (limiter l’occurrence des incidents par la prévention, la surveillance et l’anticipation de l’action) et réagir en cas de situations accidentelles. De nombreuses collaborations entre la Marine Nationale et les lycées ont vu le jour, certains programmes ont d’ailleurs été créés à l’occasion. C’est notamment le cas du Génie Atomique qui dispose d’une spécialisation Génie Civil à Saclay, et Militaire à Cherbourg (EAMEA).

Chiffres clés