Le CNAM

Le CNAM, le Conservatoire national des arts et métiers, est la référence nationale en terme de formation professionnelle destinée aux adultes. Il délivre plus de 450 diplômes et certificats différents, du niveau baccalauréat au doctorat. Plus de la moitié des professeurs viennent du monde des affaires et de l’industrie, ce qui permet aux étudiants de bénéficier de connaissances et d’un savoir-faire à la fois académiques et professionnels. L’école d’ingénieur du CNAM, EICnam, est présente dans 29 régions de France métropolitaine et d’outre-mer, et dans un certain nombre de pays étrangers, dont la Chine et le Liban. L’école diplôme 1000 ingénieurs par an dans des spécialités très variées : la chimie, la mécanique, l’informatique, ou encore l’énergie nucléaire.

 

LA PLACE DE L’ENSEIGNEMENT DU NUCLÉAIRE AU CNAM

L’enseignement dans le domaine du nucléaire existe depuis 1948 au CNAM. Il englobe deux spécialités : la technologie des réacteurs nucléaires et la radioprotection. On délivre quatre diplômes : un certificat CNAM et trois diplômes universellement reconnus, à savoir la licence, le BTS et le diplôme d’ingénieur. Les programmes de formation ont été développés en étroite collaboration avec des professionnels afin de s’assurer qu’ils fournissent les bonnes compétences attendues sur le marché. L’expérience professionnelle fait partie intégrante du programme, avec des crédits qui lui sont attribués.

Une formation professionnalisante
Au CNAM, chaque étudiant peut apprendre à son rythme et construire son propre programme de formation sur-mesure en validant des modules complémentaires en chimie, technologie des matériaux, métrologie ou encore en santé au travail. Tous les modules théoriques dans le nucléaire sont disponibles en mode e-learning afin de coller aux emplois du temps chargés des professionnels. Par ailleurs, le CNAM a développé une plateforme en ligne, Plei@d, disponible dans plusieurs langues dont l’anglais, l’arabe et l’espagnol. Cette plateforme offre de nombreux services tels que le chat, la vidéoconférence, le mail et un forum ouvert. Elle a été utilisée pour les formations dans le nucléaire afin de pouvoir transmettre des connaissances aux étudiants et de leur permettre d’accéder à des exercices. Les étudiants peuvent télécharger des vidéos de leurs cours et des documents. Toutes les trois ou quatre leçons, un QCM leur est proposé afin de les aider à s’assurer qu’ils ont bien assimilé la théorie. Un bref récapitulatif de chaque leçon est également fourni. Une réunion avec tous les étudiants est organisée une fois par mois. On peut y participer en présentiel ou de façon virtuelle, en direct ou en différé. Le test final par écrit est, quant à lui, toujours organisé dans l’un des différents centres CNAM en France. Enfin, le seul cours qui ne peut se réaliser en e-learning est le cours pratique. Il peut avoir lieu soit le samedi, soit être étalé sur plusieurs jours pendant une longue période, ou concentré sur une seule semaine dédiée.

La formation d’ingénieurs par l’apprentissage
Depuis plus de 20 ans, le CNAM forme des ingénieurs en apprentissage. Des cours de grande qualité, mêlant connaissances théoriques et savoir-faire sur le terrain, viennent se compléter, dispensés par des professeurs titulaires et des professionnels du nucléaire. Ainsi, les apprentis peuvent acquérir les compétences nécessaires pour exercer les principales fonctions dans le secteur du nucléaire.

Chiffres clés

1794

date de création

 

80 000

étudiants en France par an

 

348

chercheur-enseignants

 

158

centres de formation en France et 41 hors de France

 

10,000

personnes formées en un an dans 51 pays

 

14

brevets actifs en 2013