Bac+5 > Master 2

Master 2 Génie des procédés

Description de la formation

Le master en Génie des Procédés propose une formation de haut niveau, généraliste en Génie des Procédés, s’appuyant sur les développements les plus récents de la discipline. Plus précisément,sont enseignés à la fois des connaissances de base nécessaire à la compréhension des phénomènes mis en jeu dans les procédés (transferts, thermodynamique, etc.) ainsi que des applications de mise en oeuvre (opérations unitaires, traitement des effluents et déchets, etc.). En parallèle, certains outils et méthodes nécessaires au travail d’ingénieur sont également abordés (méthodologie de la recherche expérimentale, modélisation et simulation des procédés, extrapolation, etc.).
La première année du Master est un parcours en tronc commun. En deuxième année (M2), les étudiants peuvent choisir la moitié de leurs enseignements sur des thématiques nucléaires : cycle du combustible, traitement des déchets, contrôle de la qualité des caloporteurs, décontamination des effluents liquides, conditionnement des déchets, radioprotection, gestion du tritium…
Le master est ouvert en M1 et M2 en formation classique et en formation par alternance sous la forme de contrats de professionnalisation.

Les compétences visées

  • Modéliser et simuler des procédés de contrôle de la qualité des caloporteurs, et de purification d’effluents liquides
  • Maitriser les processus de gestion des déchets
  • Concevoir des systèmes de décontamination, de traitement d’effluents et conditionnement de déchets
  • Modéliser et simuler le transfert de la contamination
  • Mettre en application les règles fondamentales de radioprotection

Les métiers

  • Ingénieur en Recherche & Développement
  • Ingénieur en exploitation d’installations ou
    en production
  • Ingénieur en bureau d’études et société d’ingénierie
  • Chargé de mission, chef de projet
  • Chercheur ou enseignant chercheur

Les infrastructures de formation

  • Hall pilote Génie des Procédés : procédés membranaires, extraction liquide-liquide …
  • Installations Cadarache et Marcoule: Service de protection contre les rayonnements ionisants, laboratoire sur la chimie des caloporteurs et du tritium, laboratoire sur l’extraction liquide-liquide, plateforme d’expérimentation sur les métaux liquides, outils de simulation PROSIM et SIMULEX.

ECTS par discipline

Principales disciplines Nucléaires Volume horaire
Exploitation, fonctionnement & maintenance des installations nucléaires 33,00
Fabrication du combustible, retraitement 4,00
Méthodologie & procédés 20,00
Gestion & conditionnement des déchets 22,00
Entreposage & stockage géologique 5,00
Démantèlement & déconstruction (réacteurs, installations) 19,00
Radioprotection (principe, règlementation, mise en œuvre) 8,00
Impact environnemental & rejets des installations dans l’environnement 11,00
Disciplines techniques généralistes pertinentes pour l’électro-nucléaire* 600,00
Physique nucléaire & interaction rayonnement-matière 6,00
Le Cycle : de la mine au déchets, filières des réacteurs thermiques et rapides 12,00
Economie de l’énergie – mix énergétique 30,00
Gestion de projet : coûts & délais 30,00
Développement durable 20,00
Qualité, certification 30,00
Santé & sécurité au travail 10,00
Stage ou mission en alternance 6 mois maximum
Projet tuteuré 80,00
Anglais 20,00
Détails des disciplines sur:

Témoignages

« Ce Master englobe différentes thématiques du milieu nucléaire avec nombreux intervenants professionnels venant des acteurs majeurs du nucléaire. Je travaille actuellement sur le projet Réacteur Jules Horowitz, après une expérience chez EDF. La formation m’a permis d’acquérir des connaissances solides qui me permettent de m’adapter dans les divers domaines nucléaires. »
CINDY. Diplômée du Master en Génie des Procédés (2014). Ingénieur essais chez Davidson Consulting.