Bac+5 > Diplôme d’ingénieur – 3e année

Parcours : Radioprotection

Génie nucléaire

Description de la formation

L’objectif de cette formation est d’assurer une formation scientifique, technique et humaine de haut niveau dans le domaine du nucléaire, sur le socle des acquis d’une expérience professionnelle de terrain, souvent longue et riche, des élèves.
Cette formation assure ainsi un lien entre le savoir-faire du technicien et le savoir-concevoir de l’ingénieur.
De nombreux experts issus d’organismes tels que le CEA, l’IRSN, EDF, Orano, l’Andra et l’AP-HP interviennent dans la formation.
Les compétences acquises permettent aux diplômés d’assurer la radioprotection des travailleurs, de l’environnement et de la population, en prenant en compte les autres risques, dans différents domaines (industrie, recherche ou secteur médical), en fonctionnement normal mais aussi en cas d’incident ou d’accident
Du fait de leur parcours professionnel et de la formation, les diplômés peuvent faire preuve d’une grande adaptabilité en cas d’évolution des activités de l’entreprise, changement de fonction…
Un diplôme Bac+2 (DEUG, DUT, DEUS, BTS ou tout diplôme d’établissement homologué de niveau 3) est au minimum nécessaire pour intégrer cette formation.
Les unités d’enseignement de la L3 en radioprotection, excepté informatique et communication, sont incluses dans ce parcours de formation d’ingénieur.

Les compétences visées

  • Planifier la radioprotection sur site en fonctionnement normal (identifier les risques, dimensionner les moyens de protection, contribuer à une démarche d’optimisation…), incidentel et accidentel
  • Conseiller sur la mise en œuvre des dispositions techniques et réglementaires de radioprotection, pour la protection des professionnels et de la population
  • Assurer ou contribuer à assurer le suivi environnemental de l’installation, en accord avec le référentiel réglementaire en cours pour l’installation
  • Conduire les échanges avec les interlocuteurs de l’entreprise et communiquer en interne et à l’externe sur la gestion des risques
  • Contribuer au développement de nouveaux outils : dosimétrie, méthodes d’analyse, évolution de codes de calcul

Les métiers

  • Ingénieur d’exploitation en radioprotection
  • Ingénieur d’études en radioprotection
  • Ingénieur recherche & développement en radioprotection
  • Ingénieur environnement dans le domaine nucléaire

Les infrastructures de formation

Des visites techniques de plusieurs installations sont organisées ans le cadre de cette formation : centrale nucléaire en arrêt de tranche, sites industriels et laboratoire pour le stockage de déchets radioactifs, laboratoires de surveillance de la radioactivité dans l’environnement…

ECTS par discipline

  Volume horaire ECTS
Radioprotection (principe, règlementation, mise en œuvre) 43 5,50
Impact environnemental & rejets des installations dans l’environnement 27 2,70
Entreposage & stockage géologique 14 2
Gestion & conditionnement des déchets 6 0,60
Sûreté nucléaire 6 0,60
Démantèlement & déconstruction (réacteurs, installations) 3 0,30
Santé & sécurité au travail 3 0,30
Stage ou mission en alternance   45
Anglais & langues étrangères   6
Détails des disciplines sur:

Témoignages

« Le haut niveau technique et scientifique du cursus m’a permis de compléter et consolider mes connaissances en radioprotection. Au-delà de l’aspect technique, les formations en sciences humaines (communication, management) m’ont apporté le recul et le savoir être nécessaire au métier d’ingénieur. Ce diplôme m’a offert de nouvelles perspectives de carrière.»

Le Cnam
48.866746
2.3532373