Bac+5 > Diplôme d’ingénieur – 3e année

Chimie pour le Nucléaire, Environnement (CNE)

L’option CNE aborde sur la dernière année de formation ingénieur l’ensemble du cycle du nucléaire, de la mine au stockage, dans lequel la chimie joue un rôle majeur et oriente les scenarios d’évolution des parcs de réacteurs, tant dans les aspects recyclage, séparation, assainissement, démantèlement des installations que dans la physico-chimie des matériaux. Cette formation aux métiers du nucléaire présente aux élèves ingénieurs chimistes les concepts en chimie des solutions et extractive, en élaboration, en science des matériaux et des procédés, en lien avec le cycle du combustible nucléaire.

Les compétences visées

  • Comprendre et réutiliser les savoirs scientifiques et techniques en chimie
  • Maîtriser les domaines complémentaires (connaissance de l’entreprise, hygiène, sécurité, environnement, qualité, propriété industrielle et scientifique, langues étrangères dont l’anglais)
  • Connaître le fonctionnement de la chaîne complète de l’industrie du combustible nucléaire
  • Savoir maîtriser les méthodes et outils de l’ingénieur scientifique, gestion de projet, communication, rédaction, encadrement
  • Savoir-être en entreprise

Les métiers

  • Ingénieur recherche et développement
  • Ingénieur procédé
  • Ingénieur production
  • Ingénieur environnement
  • Ingénieur d’affaires

Les infrastructures de formation

Salle de travaux pratique de chimie séparative équipée de pilotes d’extraction liquide-liquide et des moyens d’analyse.

ECTS par discipline

Principales disciplines nucléaires Volume horaire ECTS
Gestion de projet: coûts & délais 104 4
Radiochimie, analyse des radioéléments 63 4
Management d’installation (RH, suivi budgétaire) 51 3,5
Démantèlement & déconstruction (réacteurs, installations) 30 3
Définition, propriétés, fabrication des matériaux (structure, combustible, matrices, conteneurs) 22 2,5
Gestion & conditionnement des déchets 15 2,5
Fabrication du combustible, retraitement 23 2
Matériaux sous irradiation 22 2
Le Cycle : de la mine au déchets, filières des réacteurs thermiques et rapides 25 2
Détails des disciplines sur:

Témoignages

«Je travaille désormais pour le Nuclear Research and consulting Group (NRG) aux Pays-Bas, sur le site du réacteur à haut flux neutronique (HFR). Ce réacteur étant un réacteur de recherche, il offre d’énormes possibilités d’expérience notamment pour les tests d’irradiation de nouveaux combustibles au sein des programmes de recherche européens et/ou pour des entreprises privées. C’est dans ces programmes de recherche que se situe principalement mon activité. Je suis en charge, en tant que consultant, des expériences qui sont faites lors des irradiations et des opérations de post- irradiation (démantèlement de l’expérience, analyses physico-chimiques, transport), je coordonne les activités des différents acteurs de l’expérience. En amont des expériences, les consultants sont en charge des discussions avec les autres partenaires européens afin de déterminer et de conditionner au mieux les expériences, et de créer le design de ces dernières. Par exemple, je mets en place en ce moment des expériences de dissolution qui n’ont jamais été effectuées dans les laboratoires, et je suis en charge de l’étude de faisabilité ainsi que du design de l’expérience et de ses conditions. C’est un métier enrichissant car en ouverture complète sur les partenaires européens et en lien direct avec l’actualité nucléaire. En outre, le fait d’être dans une moyenne entreprise (400 employés environ) permet autant un épanouissement personnel qu’une approche multitâche des problématiques, ce qui était un des critères importants lors de ma recherche d’emploi…»
GAËL MENARD (Promo 2010)

ENSCM