Un nouvel accord pour la formation nucléaire entre la France et l’AIEA

Le 29 novembre 2013, l’AIEA et la France ont signé un nouvel accord pour renforcer le rôle des organismes de recherche et industriels français dans les activités d’enseignement et de formation de l’AIEA, notamment pour les nouveaux entrants. Les détails de cet accord ont été finalisés entre Alexander Bychkov, directeur général adjoint et directeur de l’énergie nucléaire de l’AIEA et Frédéric Journès, Gouverneur pour la France auprès de l’AIEA et Directeur des relations internationales du CEA. L’accord a été signé en présence de John de Grosbois, Directeur du Département « Gestion des connaissances » à l’AIEA.

« Cette coopération doit fortement contribuer à soutenir les états membres dans la formation de leurs futures générations de chercheurs, ingénieurs, et professionnels du nucléaire. Elle vise à leur assurer des ressources humaines adéquates et compétentes pour garantir la sûreté et la durabilité de leurs programmes électronucléaires. »

a déclaré A. Bychkov lors de la cérémonie de signature.

L’accord prévoit, entre autres, l’accès aux réacteurs de recherche français et aux installations nucléaires à des fins d’enseignement et de formation, des ateliers sur l’enseignement et la formation nucléaire pour les nouveaux entrants, des bourses d’étude pour permettre aux étudiants en recherche et ingénierie nucléaire de poursuivre leurs études en France, ainsi que des réunions et conférences pour partager les connaissances, l’expérience et les bonnes pratiques en matière de formation.

« La France s’engage à partager son expertise et à aider les états membres de l’AIEA à construire les capacités et compétences nécessaires au développement de leurs programmes électronucléaires. »

a conclu F. Journès.