Programme de bourses Marie Skłodowska-Curie AIEA

Le programme de bourses Marie Skłodowska-Curie vise à accroître le nombre de femmes dans le domaine nucléaire, en appuyant la constitution d’un personnel inclusif composé à la fois d’hommes et de femmes qui stimulent l’innovation scientifique et technologique dans le monde ou y contribuent.

Le programme, qui porte le nom de la physicienne pionnière et Prix Nobel Marie Skłodowska-Curie, a pour but d’inspirer les jeunes femmes et de les encourager à faire des études dans les domaines de la science et la technologie nucléaire, de la sûreté et la sécurité nucléaires, ou de la non-prolifération, en octroyant à des étudiantes très motivées et douées une bourse leur permettant de suivre un programme de master et en leur donnant la possibilité d’effectuer un stage à l’AIEA.

Les étudiantes sélectionnées reçoivent une bourse pour suivre, pendant deux ans au maximum, un programme de master en science et technologie nucléaires, en sûreté et sécurité nucléaires, ou dans le domaine de la non-prolifération dans une université agréée. Elles ont également la possibilité d’effectuer à l’AIEA un stage d’une durée maximale de 12 mois.

Les bourses sont attribuées chaque année et jusqu’à 100 étudiantes peuvent être sélectionnées par an, suivant les fonds disponibles. Il est tenu compte de la représentation géographique.

Pour plus d’informations sur le processus de présentation des candidatures, voir Comment présenter sa candidature (en anglais) (avant le 11 octobre 2020).

L’importance des femmes dans les sciences

Les progrès scientifiques ont conféré au monde des avantages auparavant inimaginables. Les travaux pionniers qu’a menés Marie Skłodowska-Curie sur la radioactivité à la fin du XIXe siècle nous ont permis d’exploiter la puissance de l’atome et d’en tirer d’innombrables avantages pour l’humanité.

Alors que le monde est soumis à des contraintes dues au changement climatique, à l’accroissement démographique, à l’insécurité alimentaire et à la demande accrue d’énergie, il est essentiel de veiller à disposer d’un personnel qualifié pour assurer l’innovation et une bonne productivité. Les études dans les domaines de la science et la technologie nucléaire, de la sûreté et la sécurité nucléaires, et de la non-prolifération peuvent aider les pays à répondre à plusieurs de ces défis, et le besoin énorme de professionnels qualifiés dans ces domaines va continuer d’augmenter.

L’AIEA, dont le mandat, unique en son genre, est d’accélérer et de développer les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire, est à la pointe de la recherche et du transfert de technologie et s’appuie sur une équipe stable de spécialistes techniques qualifiés pour remplir sa mission. Comme il se doit, ce personnel comprend des femmes.

Cependant, celles-ci sont loin d’être représentées de manière appropriée dans le domaine du nucléaire. Elles rencontrent souvent des obstacles les empêchant d’entrer et d’évoluer dans les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) à la fin de leur scolarité. Le programme de bourses Marie Skłodowska-Curie vise à permettre à plus de femmes dans le monde entier de mener une carrière dans les STIM, en particulier de faire des études dans les domaines de la science et la technologie nucléaires, de la sûreté et la sécurité nucléaires, ou de la non-prolifération. Le programme de bourses Marie Skłodowska-Curie permet de renforcer la parité hommes-femmes au sein des programmes nationaux relatifs à l’énergie nucléaire et aux applications nucléaires, y compris la sûreté et la sécurité nucléaires dans les États Membres de l’AIEA.