Master « Sustainable Nuclear Engineering: Applications and Management »: une offre de formation unique en France

Dans le cadre de la stratégie nationale des formations des sciences nucléaires, l’École des Mines de Nantes et l’École nationale supérieure des ingénieurs de Caen en partenariat avec l’Université de Caen Basse Normandie, se sont associées pour créer le Master international SNEAM. Ce master international, ouvert à la rentrée 2010, joue la synergie entre laboratoires de recherches et partenaires industriels

Le Master « Sustainable Nuclear Engineering : Applications and Management » donne aux étudiants une solide expertise scientifique et technique, et développe leur capacité à diriger des projets et encadrer des équipes dans un environnement international. Il propose trois spécialisations couvrant l’ensemble des domaines industriels civils : production, gestion des déchets / démantèlement, et applications médicales. Il est à ce jour en France la seule formation entièrement dispensée en anglais à proposer, en plus d’un cursus classique orienté production, des spécialisations dans les domaines du nucléaire médical et de la gestion des déchets. Résolument orienté vers l’international, à l’image de son directeur sur le site de Nantes le Professeur Abdesselam Abdelouas et son directeur sur le site de Caen le Professeur Jean-Claude Angélique. Le professeur A. Abdelouas a mené sa propre carrière de chercheur expert de la gestion des déchets radioactifs et des matériaux nucléaires entre la France, l’Allemagne et les États-Unis. Le Master SNEAM forme également des ingénieurs français, qui peuvent le rejoindre en deuxième année par un système de transfert de crédits.

« La grande force de cette formation est qu’elle bénéficie de l’expérience de deux écoles d’ingénieurs complémentaires fonctionnant en parfaite synergie »

Pr. Abdesselam Abdelouas

L’École des Mines de Nantes est adossée à Subatech (un département de recherche de 200 personnes) et elle est forte d’une longue expérience dans la gestion des déchets. L’École nationale supérieure des ingénieurs de Caen est, quant à elle, adossée au laboratoire de physique corpusculaire de 80 personnes avec des compétences en recherches nucléaires fondamentales et appliquées. Le tout se trouve à proximité immédiate des installations comme le grand accélérateur d’ions lourds (GANIL), du centre de retraitement des combustibles irradiés de La Hague et du futur EPR de Flamanville fédérés au sein du pôle nucléaire Nucléopolis. Les étudiants baignent ainsi dans un environnement de recherche, et ont la possibilité de poursuivre leurs études par un doctorat dans l’une des institutions partenaires.

Pour autant, l’ouverture du Master SNEAM aux acteurs de l’industrie est une dimension à laquelle M. Abdelouas tient pour essentielle : « Bien sûr, nous avons le dernier mot sur les contenus pédagogiques. Mais si nous confions 50% des conférences et projets en deuxième année à des professionnels, c’est que nous estimons que la vision industrielle de nos problématiques est aussi déterminante pour des généralistes qui seront appelés à conduire et à maintenir des installations en toute sécurité, que pour des spécialistes qui évolueront dans le médical ou le démantèlement. L’articulation doit être totale. » Aussi le choix du stage constituant le dernier semestre de formation, qui a généralement lieu en milieu industriel, est-il l’objet d’une attention particulière selon le projet professionnel de l’étudiant. « Nos partenaires sont d’ailleurs très demandeurs, ajoute M. Abdelouas. Pour EDF ou Orano, par exemple, accueillir un étudiant étranger formé par le SNEAM, anglophone, se débrouillant en français puisqu’il est ici depuis deux ans, est un atout considérable.» Ces étudiants sont en effet appelés à faire “le pont” entre au moins deux continents lors de leur carrière !

Des institutionnels viennent également renforcer le cursus : experts de l’AIEA, de la Commission européenne, et de l’ASN. Les étudiants sont ainsi sensibilisés aux trois niveaux décisionnels (global, régional et national) qui régulent l’activité du secteur. La formation s’appuie également sur des experts du monde industriel et d’établissements institutionnels (EDF, ORANO, CEA, INSTN, IRSN, EAMEA, GDF-SUEZ, ANDRA, IBA, SIEMENS, ARRONAX, ARCHADE, BACLESSE, CYCERON…).

Parmi ces étudiants, qui viennent d’Ukraine, d’Inde, de Russie, de Chine, du Chili, d’Espagne, de Jordanie, du Qatar et des écoles d’ingénieurs françaises, la majorité se trouve en cycle de formation initial. Toutefois, près d’un tiers ont déjà un parcours professionnel significatif auquel ils veulent donner une nouvelle dimension.

« La diversité des nationalités est très enrichissante, notamment lors des travaux pratiques de groupe. En tant que responsable de leur formation, je leur dis : il faut se projeter au niveau mondial »

Pr. Abdesselam Abdelouas

Portrait d’étudiant

Diplôme d’ingénieur mécanique chilien en poche, Gabriel arrive en France en 2011, séduit par le Master SNEAM. Il se passionne pour la technicité de l’enseignement et pour les cours sur la conception des installations, les matériaux, les problématiques de sûreté. Il souhaite s’orienter chez l’industriel, où il pourra valoriser son stage actuel en laboratoire de recherche sur les problématiques de décontamination du graphite. Il espère ainsi rester deux ans en France, avant de retourner au Chili :

« C’est parce que la formation est dispensée en anglais que j’ai fait le saut ! À l’école, j’ai eu l’occasion de côtoyer des étudiants d’une vingtaine de nationalités différentes. Cela nous a tous beaucoup apporté, tant en terme de compréhension et d’échanges que de conduite de projet : j’ai appris à travailler avec des gens qui travaillent différemment, et dans nos métiers, c’est essentiel. Au Chili, il n’y a là-bas pour le moment que des réacteurs expérimentaux, et la question de savoir s’il faut se lancer dans un programme de production d’énergie nucléaire est très complexe, notamment à cause du risque sismique. Grâce à mon parcours au SNEAM et à mon expérience professionnelle, j’aurai une expertise à apporter »