Lancement de l’Institut franco-chinois de l’énergie nucléaire (IFCEN)

Le 14 septembre 2011, à l’université Sun Yat-sen (basée à Canton, en Chine), a eu lieu l’inauguration de l’Institut franco-chinois de l’énergie nucléaire (IFCEN). Selon Claude Guet, directeur adjoint chargé des Relations internationales à l’I2EN, « l’objectif est de former des ingénieurs hautement qualifiés qui puissent prendre part à la construction et à l’exploitation de centrales nucléaires dans le Guangdong, où deux centrales conçues par la France ont déjà été commandées ». M. Guet, qui siège au comité directeur de l’IFCEN, ajoute : « De plus, l’Institut est situé non-loin du futur réacteur EPR bâti conjointement par AREVA et EDF, en partenariat avec le constructeur chinois CGNPC ». Avec une première promotion de 100 étudiants accueillis en septembre 2010, l’IFCEN propose une formation d’ingénieur en d’ingénieur en 6 ans sur le modèle des grandes écoles (classes préparatoires et école d’ingénieur). Deux spécialités vont voir le jour : l’une en ingénierie nucléaire et en exploitation de centrale nucléaire, et l’autre en science des matériaux et en cycle du combustible nucléaire. Les meilleurs experts français et chinois interviendront dans l’enseignement et les stages.
 
Côté français, l’IFCEN est soutenu par un consortium composé de cinq institutions académiques : Grenoble INP, IMT Atlantique (anciennement Ecole des Mines de Nantes), l’ENSCM, Chimie Paris Tech et l’INSTN. L’Institut reçoit également un fort soutien de la part d’industriels français et chinois tels que le CEA, EDF, AREVA, Bureau Veritas, ou encore l’opérateur chinois CGNPC

En savoir plus :

Site internet de l’IFCEN

L’Ifcen a été inauguré le mercredi 14 septembre 2011 par Alain Juppé, ministre des affaires étrangères. Voir le communiqué de presse sur le site Grenoble INP